Return to site

Envie d'être acteur.rice du monde médiatique ?

Participez à notre atelier participatif d'analyse et de création de média,

dédié aux 13-25 ans, à Paris.

Les 10 février et 10 mars prochains, l'association deci-dela organise, en partenariat avec la mairie du 2ème arrondissement de Paris et l'association Jets d'encre, deux ateliers d'éducation aux médias et à l'information. Ils sont organisés dans le cadre du Safer Internet Day 2018 qui, cette année, se concentre sur les fake news et le traitement des informations sur Internet.

Au programme de ces deux journées : décryptage de documentaires et analyses d'images, débats sur l'actualité médiatique et sur la question des fake news, création d'un média, de sa ligne édito à sa mise en page.

Comment démêler le vrai du faux ? Comment bien relayer une information ? Qui croire ? Autant de questions que les membres organisateurs désirent soulever et auxquelles les participants pourront répondre, librement et de manière interactive.

Cet atelier, en deux parties, est gratuit et ouvert à tous les jeunes, âgés entre 13 et 25 ans, sur inscription directement sur Framaforms, et se déroule à la Mairie du 2ème arrondissement, au 8 rue de la Banque (75002, Paris), de 14h30 à 17h les 10 février et 10 mars.

Edit du 26/02

Le 10 février dernier s'est tenue la première séance de l'atelier d'analyse et de création de média à la mairie du 2ème arrondissement.

Nous avons accueillis une dizaine de participants, tout niveau scolaire confondu : étudiante en master, lycéens, collégiens et même un élève de CM2. Une hétérogénéité qui a fait la richesse de cette première journée.

La première intervention avait pour but de sensibiliser les jeunes aux fake news, aujourd'hui au coeur du monde médiatique. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur la ressource Info Hunter (lancée par Tralalere), qui utilise une vidéo réalisée par Spicee traitant de l'apparition du sida à Cuba... sous l'angle de la désinformation et des fausses données. Après avoir visualisé ce faux documentaire, les participants ont pu débattre, avant de mener des recherches sur les sources et les auteurs. Au cours de cette activité, les animatrices ont remarqué que les plus jeunes utilisateurs ont eu beaucoup de mal à distinguer le vrai du faux en matière de données numériques. La sensibilisation, mission centrale de cette première séance, a donc été menée de front.

Les deux animatrices, Marie-Sophie Holt, coordinatrice adjointe de l'association deci-dela, et Clémence Le Bozec, vice-présidente de l'association Jets d'Encre, ont constaté que malgré les différences d'âge apparentes, le groupe a fait preuve de cohésion et a aimé participer à l'atelier.

La prochaine séance, qui aura lieu le 10 mars prochain, permettra aux participants de créer leur propre média tout en abordant une question inévitable en matière de liberté d'expression : peut-on parler de tout dans la presse ?

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly