Return to site

Un projet fédérateur en classe d'accueil d'enfants primo-arrivants

dans le quartier de la Goutte d'Or

· Atelier,FLE

Entre mai et juillet 2018, deci-dela a animé un cycle de dix ateliers d'initiation au français auprès des élèves de l'Unité Pédagogique pour Enfants Allophones Arrivants (UPE2A) de l'école Doudeauville (Paris, XVIIIème). Ce projet a été mis en oeuvre en collaboration étroite avec l'enseignante de l'UPE2A, montrant ainsi les bénéfices d'une coopération entre école et associations.

Ces ateliers ont été l'occasion pour ces enfants nouvellement arrivés en France âgés de 6 à 11 ans de découvrir des contes du monde, ainsi que d'imaginer et d'écrire leurs propres récits. La diversité culturelle et linguistique a été le fil rouge du projet pédagogique, afin de valoriser les origines variées des jeunes participants. A travers des activités ludiques et créatives, les élèves ont créé leurs livres de contes illustrés.

La première partie du cycle a été consacrée à la découverte et à l'étude de contes de différents pays : Le garçon aux grandes oreilles (Maroc), Les sept corbeaux (France), La princesse orgueilleuse (Mali) et L'ogresse poilue (Italie).

La plupart de ces contes proviennent de la plateforme Conte-moi, projet co-créé et géré par l'association deci-dela. Véritable centre de ressources du patrimoine oral francophone, le site donne librement accès à près d'une centaine de contes enregistrés en français et dans la langue du pays de collecte, sous différents formats multimédia.

A travers le visionnage de contes animés et l'écoute de contes enregistrés par des conteurs, les enfants ont pu développer leurs compétences linguistiques en français, tout en s'ouvrant à la diversité linguistique du monde. L'écoute du Garçon aux grandes oreilles en arabe et de La princesse orgueilleuse en bambara a été un véritable moment de partage et de discussion entre les élèves. Les locuteurs natifs étaient heureux et fiers de transmettre leurs connaissances linguistiques, tandis que les autres enfants étaient curieux et enthousiastes à l'idée d'en apprendre davantage sur les langues maternelles de leurs camarades.

Au cours de la deuxième partie du cycle, les enfants se sont investis dans la création de leurs propres contes. En s'inspirant de l'univers des récits étudiés lors des séances précédents, les élèves ont écrit en équipe, à la main puis sur ordinateur, les histoires qu'ils avaient imaginées ensemble. Cette activité a été une excellente opportunité pour eux d'apprendre à coopérer. Les équipes étaient formées de façon à favoriser la mixité - mixité des âges et des niveaux en français, afin d'encourager l'apprentissage entre pairs.

Enfin, lors des deux dernières séances avec l'enseignante d'arts plastiques, les élèves ont fabriqué les décors de leurs contes, à la manière de pop-up, ainsi que les figurines représentant leurs personnages. Ces créations artistiques ont ensuite été photographiées, puis utilisées comme illustrations des livres de contes des enfants.

Ce cycle aura permis à ces jeunes allophones de développer, non seulement leur confiance en eux concernant l'usage de la langue française, mais aussi des compétences encore trop peu valorisées à l'école, comme le développement de l'imaginaire et de la créativité.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly